Compagnie Dyptik

vendredi 2 juillet et samedi 3 juillet

/ Collège Échange • Entrée : 12, rue d'Échange

Mirage • Compagnie Dyptik / Festival Les Tombées de la Nuit

Il y a deux ans, aux Tombées de la Nuit, les chorégraphes stéphanois Souhail Marchiche et Mehdi Meghari avaient bouleversé la place Hoche par l’intensité et la puissance des trente-cinq minutes de danse de leur D-Construction.

Dans cette nouvelle création de la Compagnie Dyptik, pièce chorégraphique pour huit danseurs, la structure métallique en grillage a évolué vers une représentation scénique symbolique du camp de réfugiés de Balata, à Napelouse en Cisjordanie, dont il partage ici les souvenirs, les représentations et les traumas.

Une nouvelle interrogation en mouvement sur les normes, le rapport au public et l’élan des danses traditionnelles.

Depuis 2015, les chorégraphes stéphanois ont investi l’espace public et la rue. Ils poursuivent aujourd’hui leur travail créatif et leur recherche formelle au plus pure et au plus près de la source d’une danse basée sur le mouvement et l’énergie collective. « Cela a été particulièrement marquant dans le camp de réfugiés de Ballata à Napelouse en CisJordanie, où des enfants nous ont offert la Dabkeh, une danse traditionnelle énergique, rythmée et viscérale, un élan d’euphorie, de résilience et de résistance » expliquent Souhail Marchiche et Mehdi Meghari.

Un souvenir, un mirage, qui inspire cette nouvelle création. Des grillages, des barbelés, des tôles rouillées, des drapeaux suspendus, des vêtements colorés, des têtes hautes…

Dans ce dispositif où le spectateur partage à nouveau l’espace avec les interprètes, autour de la force concentrique et collective des danses traditionnelles, « le mouvement devient un projectile qui dénonce les supplices et les injustices ». De la périphérie au centre, l’espace de jeu est une multitude de scènes où chaque individualité fait partie d’un tout et peut communiquer ses contradictions.

Solo enragé, énergie du groupe, duo de pieds, danse en ligne fédératrice, Dabkeh, hip-hop…

L’entonnoir des influences, des citations et des images se concentre peu à peu pour aboutir à cette expression universelle qu’est la danse. Avec un engagement et une énergie qui n’ont rien d’un mirage.

 

Gratuit, sans réservation • Les portes ouvriront 30 minutes avant le début du spectacle.

Quartier : Centre /

02/07

18h00 à 19h00


03/07

18h00 à 19h00


02/07

22h30 à 23h30


03/07

22h30 à 23h30


Infos pratiques

Organisé par : Les Tombées de la Nuit

Horaires

18h00 à 19h00

Tarifs

Gratuit

www.lestombeesdelanuit.com/

Logo Rennes